La mort… Le début de la fin.

La mort … Le début de la fin.téléchargement (21)

Silence, elle arrive, elle arrive sans bruit,
Elle dérive et elle détruit,
Tu n’en seras jamais mis au courant,
Elle aime débarquer à l’improviste,
Tu peux cependant la soupçonner des années durant,
Mais guère tu ne pourras dire à quel moment elle te rendra visite.

Si elle n’était pas là on serait sûrement tous immortels.
Et la terre alors surpeuplée de personne infidèles.
Parfois les gens s’offrent la mort.
En la provocant sans mépris,
Prétextant qu’ils en ont payé le prix.

Elle, elle a une durée de vie ilimitée.
Pour chaque être présent, qui respire et qui possède le moindre grain d’humanité.
Vous savez lorsqu’on a passé parfois trop de temps sur cette chère planète, que notre vie devient machinale avec un quotidien radical.
Bref, quand vous sentez que tout cela est digital,
On vous distribue une étiquette où il est marqué en lettres capitales,
L’âge d’or.
Vous l’attendez, alors qu’elle vienne vous voler la vie afin de sombrer dans l’oubli.
Dans un sommeil éternel;
Vous ne sentez plus aucun stimuli.
Vous êtes alors abolis.

Elle est aussi très souvent utile à juger les gens,
D’après leurs méfaits et leurs délits.
Elle sert d’exemple à autrui.
Elle est une menace pour celui qui a commis un crime à tort.
Il devient alors un condamné à mort.

Elle, elle t’enlève souvent des êtres chers.
Tu en pleures mais ils ne reviennent guère.
Il ne faut pas parler d’elle ainsi,
Car parfois elle éclaircit la vie d’autrui.

Vous savez, elle renferme tout un monde.
Mais peu de gens croient vraiment à cette idée seconde,
Le monde caché et un monde éternel où elle n’existe pas.
Tout dépend de la façon dont tu t’es conduit sur terre et le poids de tes péchés ici-bas.

Les gens l’appellent le paradis ou l’enfer,
Mais tout dépend encore de ce que tu as commis sur terre.

Finalement la mort n’est pas dangereuse,
Car elle nous laisse vivre le temps d’un instant.
J’espère que tu as été heureuse,
Car tu n’as plus beaucoup de temps.
On se revoit bientôt ma chère,
Au paradis et je n’espère pas en enfer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s